Velocidade Online

Mundial - 24 Horas de Le Mans

MUNDIAL - 24 HORAS DE LE MANS - TDS

Segunda, 18 Junho 2018 18:29 | Actualizado em Domingo, 23 Setembro 2018 12:08

WEC - Performance et victoire au rendez-vous pour TDS Racing aux 24 Heures du Mans

 

 CM 4446


La victoire de G-Drive Racing est une très belle récompense pour tous les mécanos des équipes de Xavier Combet et Jacques Morello qui exploitent la #26 depuis deux saisons. La deuxième satisfaction vient des très belles performances de la #28 qui termine au pied du podium des 24 Heures du Mans.

Xavier Combet : « Je suis fier de toute notre équipe, de chacun des pilotes, et de chaque personne du staff de TDS Racing sans lesquels ce résultat n’aurait pas été possible. »

 

28983566698 a673121b4c k

 

Bien déterminée à jouer aux avants postes, l’équipe TDS Racing signait le 3e meilleurs temps de la première qualification, avant de compléter un tour parfait lors de la troisième séance qualificative jeudi soir. Loïc Duval parcourait le tracé en 3’24’’816, avec quelques petits centièmes d’avance sur la #48 de IDEC Sport. Ce record LMP2 a été annulé sur décision de la direction de course, Loïc n’ayant vu que trop tard (comme plusieurs autres) le panneau des commissaires de piste qui lui demandaient de passer au contrôle technique. L’Oreca07 #28 part 4e LMP2 et termine au pied du podium LMP2, grâce aux superbes performances de Loïc Duval et Matthieu Vaxivière et à la régularité de Francois Perrodo. Au championnat WEC, la #28 prend les points de la deuxième place, la G-Drive Racing et la Graff Racing n’étant pas engagées sur le mondial.

 

 CM 3751

 

 CM 3554

 

 11

 

 CM 4738

 

***

 

François Perrodo FRA (Pilote Bronze) a effectué trois séries de relais, complétant 95 tours.
«Le Mans c’est vraiment rude… on peut avoir de la chance avec les « slowzone » ou pas…nous avons eu les deux. Sur la fin, il est évident que Loïc nous a vraiment fait rêver de podium. L’écart avec la Graff se réduisait de façon incroyable dans le dernier quart d’heure… jusqu’à deux secondes au drapeau à damier, donc forcément on y croit… C’est fabuleux : terminer à deux secondes du podium au bout de 24 heures de course, je m’en souviendrai… Malgré la petite déception, nous avons vécu une belle semaine de partages et tout le monde a fait un super travail, que ce soit Matthieu et Loïc, les ingénieurs, les mécanos… Et puis c’est une belle opération au championnat WEC, puisque nous prenons les points de la deuxième place… Côté pilotage, j’ai encore emmagasiné beaucoup d’expérience et je sais que j’arrive à faire de belles performances, comme au warm-up. Mais en course, j’ai encore peur de faire une erreur… C’est ma deuxième participation en proto, l’année dernière nous n’avons pas terminé la course, aujourd’hui on la termine au pied du podium, c’est une belle évolution. Et nous sommes 4e sur 20 voitures et la première avec un vrai Gentleman / Bronze driver. Donc c’est super et ça prouve aussi que Loïc et Matthieu sont très très rapides… Je me suis appliqué à ne pas faire d’erreur et pas assez à aller chercher la performance. A moi maintenant de bouger le curseur vers la performance…»

 

 MP 0774

 

Loïc Duval FRA (Pilote Platinium) a roulé plus de 10 heures, complété 154 tours. Il est également l’auteur du tour le plus rapide en LMP2, réalisé lors de la qualification (3’24’’816).
"Évidemment cette fin de course était frustrante, car les deux secondes qui nous manquaient, nous savons que nous aurions pu les économiser quelque part durant la course. Sauf qu’on ne sait jamais à l’avance qu’on risque d’en avoir besoin. Un podium aurait été la plus belle des récompenses, car TDS Racing représente exactement ce qu’est la catégorie LMP2 avec un pilote Gold, un Platinium et un vrai Bronze. Nous avons essayé et donné notre maximum tout au long des 24 heures, j’ai fait tout ce que je pouvais sans prendre de risque, et le podium était à portée de capot… Notre voiture se comportait très bien, et sur la fin, nous aurions dû changer les disques de frein… Nous avons choisi de ne pas le faire, c’était un risque, mais le prendre nous permettait de tenter le podium. Ça n’a pas suffi, donc oui c’est dommage, car nous le méritions.
Quoi qu’il en soit, je suis fier du team, et aussi de mes capacités. Je n’ai pas fait Le Mans l’année dernière, mais je n’ai rien perdu de ma motivation à boucler ces deux tours d’horloge avec le podium en ligne de mire, et je me suis vraiment fait plaisir dans la voiture. Les nouvelles LMP2 marchent vraiment très fort et nous avons des équipes de mécanos, d’ingénieurs et des coéquipiers qui sont vraiment au top. Les petits dixièmes qu’on gagne sur la piste, eux font tout ce qu’il faut pour ne pas les perdre aux pitstop et ils ont été très bons. C’est un vrai travail d’équipe. Je leur tire un grand coup de chapeau, car c’est une aventure pour les pilotes, les voitures qu’on met vraiment à contribution, mais aussi et surtout pour les mécanos et ingénieurs, car sans eux, on n’est rien."

 

Matthieu Vaxivière FRA, le pilote Gold du team a complété 117 tours, avec un meilleur tour en course de 3’27'902.
« C’était notre deuxième participation dans cette configuration « Proto - François - TDS Racing » et la semaine s’est déroulée de façon plus sereine que l’année dernière car nous avions du recul. Au niveau de la qualification, nous avons fait une belle perf qui nous est retirée, mais peu importe, ce n’était pas l’important pour moi. Nous partons 4e sur la grille LMP2 et nous avons fait un bon début de course avec la G-Drive, suivi d’une bonne nuit, jusqu’au contact avec la GT qui nous a obligé à faire des réparations (biellette de pince cassée) où nous avons perdu presque 5mn. Il nous fallait donc rattraper le retard, j’ai attaqué et j’ai fait une petite erreur à 50 mètres de la fin de mon triple relais. J’ai freiné un peu tard, et suis parti en tête à queue à la ré-accélération. On a cravaché pour refaire ce temps, mais il manquait encore quelques tours. C’est dommage et décevant, mais on peut féliciter toute l’équipe de mécanos pour la voiture qu’ils nous ont préparée, car nous n’avons rencontré aucun problème de performance, ni de fiabilité. C’est vraiment super. La victoire, on ne pouvait pas l’attraper à la régulière, G-Drive a fait la course parfaite et ils étaient plus rapides. Le podium par contre, c’était jouable, il manquait deux secondes, c’est évidemment rageant."

 

 CM 6804

 

Xavier Combet Team Manager : "Nous avons abordé cette épreuve des 24 Heures du Mans de la plus efficace des manières, car avec un programme complet en WEC avec la #28 TDS Racing et un programme complet en ELMS pour la #26 G-Drive Racing. Nous avons beaucoup travaillé lors des premières courses pour préparer Le Mans 2018 et obtenu de bons résultats en amont, avec chacune des deux voitures. Toutes les composantes étaient donc réunies pour décrocher ce fabuleux résultat."
"Je suis fier de toute notre équipe, nos mécanos, nos ingénieurs et tout notre staff à tous les étages, sans lesquels ce résultat n’aurait pas été possible. Je les remercie du fond du cœur pour nous avoir permis de vibrer ainsi au Mans.
Quand on voit avec quelle rapidité et quelle fluidité la G-Drive Racing #26 pilotée par Roman Rusinov, Andrea Pizzitola et Jean-Eric Vergne, a survolé la course, on peut se dire qu’on a fait un bon travail de préparation, et je les remercie pour cette belle épreuve. Cela est aussi vrai pour la #28, que ce soit sur la préparation de la voiture, la qualité de montage, la finesse des ajustements, les réglages des ingénieurs et aussi toute l’organisation autour de ces deux équipes. Nous sommes de plus en plus nombreux et il faut aussi gérer une bonne coordination, ce qui a très bien fonctionné ici au Mans cette année. Donc le résultat est là ! Nous sommes très très heureux de la victoire de la #26 et satisfait du résultat de la #28."

"J’aurai bien sûr aimé voir nos deux autos sur le podium et c’était accessible, car Loïc Duval et Matthieu Vaxivière ont vraiment fait une superbe course et assuré la cadence. L’équipage de la #28 est le premier avec un vrai pilote Bronze François Perrodo, et la voir signer le meilleur chrono LMP2 de la qualification, figurer dans le top 5 durant presque toute la course et terminer au pied du podium est une belle récompense du travail accompli par nos pilotes de pointe.
Les 24 Heures du Mans c’est magique, c’est particulier et cette édition était très enrichissante pour notre équipe."


Facebook
Facebook
Visitas
Visitantes em linha
contador gratuito de visitas Total de visitas
Contacte-nos